Tout ce qu’il faut savoir sur le cheveu afro

This post is also available in: Anglais

2009_07120184

 

Etude du cheveux afro et de sa spécificité:

 

 

La structure du cheveu afro

Les cheveux de tous les êtres humains ont la même composition chimique de base : les protéines kératine.
Les  protéines de kératines sont scellées les unes aux autres par des molécules de soufre, qui leur donnent une meilleure cohésion et rigidité, le tout forme les acides aminés souffrés, composants du cheveu.
Une bonne répartition en kératine permet de rendre le cheveu plus résistant.
Les cheveux des populations noires diffèrent quant à la répartition des lipides dans la tige du cheveu.

 

Un cheveu frisé ou crépu

La forme du cheveu dépend en grande partie de  la façon dont il pousse, ceci dépend de la  forme du follicule pileux et de son implantation dans le cuir chevelu
follicule
La glande sébacée sécrète le sébum, qui lubrifie et protège le cheveu, elle produit également la kératine.
Chez les populations noires, le follicule pileux est incurvé.
Chaque brin de cheveux pousse dans un ressort minuscule, en forme de tire-bouchon. ll pousse presque parallèlement au cuir chevelu et en se vrillant sur lui-même, ce qui le rend frisé ou crépu.

cheveu_afro

 

Le cheveu afro pousse lentement et en moindre quantité

En général, les populations noires ont moins de cheveux par rapport aux populations de type caucasien, cependant leur texture est plus dense. Pour cette raison, il est souvent dénommé comme étant « épais.
D’après certaines étude, cette densité permettrait de protéger le cuir chevelu du soleil.
Les cheveux afros sont moins densément concentrés: la densité moyenne du cheveux  est d’environ 190 cheveux par centimètre carré. Ce taux était significativement inférieur à celui des cheveux caucasiens, qui, en moyenne, produit environ 227 cheveux par centimètre carré.
D’autre part, les cheveux afro ont une croissance moins rapide que les cheveux de type caucasien: le cheveu afro croît à un taux moyen d’environ 256 micromètres par jour, tandis que celle de Caucasiens augmente à environ 396 micromètres par jour, soit moins de 0,9 cm par mois contre 1,2 cm pour les cheveux de type caucasien.
Ce type de cheveux est aussi sec et sa forme unique rend également qu’il est très susceptible de se casser lorsque celui-ci est peigné ou brossé.
Sa forme unique, se limite souvent la longueur que les cheveux peuvent atteindre du fait que le peignage et le brossage tend à rompre la pointe des cheveux.

2009_07120185

 

Le cheveu afro est sec et cassant

– chez les populations noires, la glande sébacée est plus petite, et donc produit moins de kératine et de sébum ce qui rend le cheveu sec.
Sous un climat chaud et humide, les glandes sébacées, stimulées par le soleil produisent davantage de sébum.
Cependant, sous un climat tempéré, comme dans certains pays européens, le cheveu crépu aura donc tendance à se déshydrater du fait du manque de soleil.
D’autre part, le manque d’humidité entraîne « un resserrement des pores de la peau  ce qui a trois conséquences sur le cuir chevelu les cheveux afro :
1- « Les pores resserrés déroutent le sébum de sa voie naturelle : au lieu de s’évacuer à l’extérieur du cuir chevelu, celui-ci stagne sous la peau sous forme de toxines, qui s’enrobent autour des racines et risquent de gêner leur irrigation
2-A l’extérieur du cuir chevelu, la raréfaction du sébum (déjà faible par nature) accentue encore la sécheresse et la frisure des cheveux, ce qui entraîne une plus grande difficulté au coiffage.
3-La déshydratation du cuir chevelu peut également provoquer un état squameux, allant des simples pellicules aux véritables affections cutanées.  » (3)
D’autre part,  « ce cheveu poussant frisé, la kératine se répartie mal ce qui le rend cassant car trop sec »(1)
– le cuir chevelu a, lui aussi, tendance à être sec du fait du manque de sébum d’où des problèmes de pellicules.
– certaines pratiques de coiffure sont aussi très asséchantes pour le cheveu sec naturellement (défrisage, fer à lisser qui déshydrate le cheveu…). « Elles vont accentuer ou provoquer la fragilisation de notre cheveu qui est naturellement cassant et sec. Ce qui peut  provoquer des chutes importantes par la suite. » (1)
-l’eau calcaire rend aussi les cheveux plus fragiles, car elle les assèche.

 

Une texture qui permet plus de coiffures

Notre cheveu est sec, cassant et pousse moins vite. Que de soucis.
N’oublions pas que la texture de nos cheveux nous permet d’effectuer une multitude de coiffure: tresses, tissage, nattes couchées….
Notre cheveu demande un soin particulier, et lorsqu’il est bien entretenu, il devient magnifique.

MES CONSEILS :
– Nos cheveux secs nécessitent » des shampoings adaptés pour cheveux très secs et crépus. Et pas trop détergents car avec l’eau calcaire cela va accentuer le dessèchement du cuir chevelu et des cheveux et la desquamation. Donc les rendre encore plus secs et cassants. »(1)
Devant la difficulté à trouver un shampoing adapté au cheveu crépu, une technique américaine appelée « no poo » a été inventée. Cette technique consiste à supprimer le shampooing et le remplacer par un après-shampooing lors du lavage.
-Ne pas confondre hydrater et graisser le cheveu.Les graisses peuvent asphyxier le cheveu et le cuir chevelu en bouchant les pores et ce qui ne lui permet pas de respirer.
Utiliser des soins hydratant après le shampoing, il existe aussi des spray qui permettent d’hydrater les cheveux.
-Si vous vivez dans une ville où l’eau est calcaire, et si vous en avez la possibilité, se laver les cheveux avec de l’eau de pluie ou rincer les cheveux à l’eau minérale.
Sinon utiliser un après-shampoing qui luttera contre l’action asséchante de l’eau calcaire
-Si vous avez des pellicules: utiliser un shampoing adapté pour cuir chevelu sec.
En effet, » les pellicules chez les cheveux de type caucasien sont les effets d’un cuir chevelu trop gras, hors pour le cheveu de type crépu, il s’agit d’une demasquation excessive mais la flore bactérienne est tout à fait normale »(2)
Favoriser « des shampoings anti-pelliculaires peu dosés en piroctone olamine et en acide salicilique. Et toujours utiliser des après-shampoings très nourrissants et restructurants » (1)

cheveux afro, soin cheveu afro, cheveux crépus, femmes noires, soin cheveux crépus, coiffure afro, coupe afro, femmes noires, conseils beauté

Sources:
(1) Leslie Carombo blog
(2) france-métisse.fr
(3) centre clauderer

2 Comments

  1. Salut, mes pour les conseils.
    Je vivais en France avant et j’adaptais mes soins en fonction du climat. Là je suis en Guadeloupe mais je ne sais pas du tout quoi faire, je dis ça parce que ce n’est plus le même climat. Il y a beaucoup d’humidité et l’eau n’est pas calcaire. Dois-je toujours faire les mêmes soins ou adapter ?
    Merci

  2. Salut, Si le climat est humide et l’eau non calcaire, c’est parfait pour tes cheveux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *