L’évolution du marché des produits capillaires afros en bref

This post is also available in: Anglais

le marché des cosmétiques afro_modifié-2

© Finbarr O’Reilly/Reuters / thinkethnic.com

A revenu égal les femmes noires dépensent trois fois plus que celles de type caucasien (selon l’agence A-K-A).

Suite à ce constat, des marques de consommation de masse – le groupe L’Oréal en tête et Pantene Pro V – ont visé le marché de la beauté noire. Après avoir racheté, en 1998, la marque américaine dédiée aux cheveux crépus et frisés, Softsheen Carson, L’Oréal a développé des produits adaptés aux besoins des peaux noires et des cheveux afro avec les marques grand public Garnier et Dop. La marque Pantene Pro V a développé une gamme pour « les femmes de couleur » en 2010. Par ailleurs, de grands groupes cosmétiques commencent à cibler le continent africain, dont le marché de la beauté est « évalué à 6,93 milliards d’euros en 2012 et qui progresse d’environ 10 % par an, contre à peine 4 % pour le marché mondial », selon le World Retail Congress Africa 2013

 

Le boom du naturel

Le marché des produits pour cheveux naturels est toujours en pleine croissance. Selon Mintel, les ventes de produits défrisants ont baissé de 26% par rapport à 2008. Le phénomène du retour au naturel qui a débuté aux Etats-Unis, puis en Europe, commence même à s’étendre à l’Afrique, là où il rencontrait la plus grande résistance. Des petites marques de cosmétiques capillaires pour cheveux naturels commencent à attirer de grands groupes. Preuve en est : la marque Carol’s Daughter a été rachetée par le Groupe L’Oréal en 2014 afin qu’il se positionne sur le marché des cheveux crépus. A Brixton (quartier de Londres) ou à Château Rouge (quartier de Paris), certaines boutiques de produits capillaires longtemps dédiées aux produits défrisants, et soins pour cheveux défrisés commencent à vendre des produits adaptés aux cheveux crépus/naturels  pour faire face à la demande croissante.

 

Le marché de la beauté noire est un segment porteur, paradoxalement les femmes noires restent peu visibles dans la sphère médiatique. J’en parlerai dans un prochain post.

Suivez-moi sur:

INSTAGRAMBUTTON PINKFACEBOOKBUTTONPINK-300x300TWITTERBUTTON-pINK-300x300
 
 

Partagez ce post:

8 Comments

  1. Merci pour ce bel article ! C’est intéressant, la dernière fois que j’ai fais les boutiques cheveux dans le nord de Paris pour trouver des produits pour cheveux crépus, j’ai eu beaucoup de mal à trouver des produits avec une composition propre/efficace, et les vendeuses semblaient ne rien y connaître, il y a encore du boulot pour avoir produits et conseils de qualité !

  2. Il y a du boulot, mais certains propriétaires de boutiques commencent à se rendre compte de la demande croissante en produits pour cheveux naturels ca arrivera lentement mais ca viendra, ils n’ont pas le choix.

  3. Moi aussi, je suis convaincue du retour des cheveux naturels et d’ailleurs je suis en pleine transition…! Les chiffres sont là et continueront à progresser … ! J’espère juste que l’appât du profit ne leur fera pas oublier de respecter leurs promesses de résultats sur nos cheveux!!

  4. Rien ne vaut les soins naturels , j’ai été déçu des produits au point que j’ai créer ma gamme de soins naturel artisanal , dont un soin que j’adore le chantilly de karité au ricin et bois de rose .

  5. Pardonne mon français je suis américaine. Je suis d’accord avec l’article que être au naturel commençait d’accélérer. Pour nous aux Êtats-Unis le mouvement natural est aussi quelque chose un peu politique. On a le mouvement Buy Black ou on supporte les petites marques par les propriétaires noires. Les grandes marques comme L’Oreal et Pantene nous ont ignoré alors pourquoi on doit les supporter maintenant?

  6. Merci pour ton commentaire, je ne connaissais pas le mouvement buy black mais comme toi je pense qu’il est très important de soutenir les petites marques ayant des fondateur noirs. D’autant plus que la plupart d’entre eux on notre texture de cheveu et donc connaissent personnellement nos besoins.

  7. Ah oui, retour au naturel au plus vite! On se sent nous-mêmes et c’est ce qu’il faut. #AfroHairDontCare ahah
    Merci du partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *