Exposition sur la sapologie au Palais de Tokyo

This post is also available in: Anglais

sapeurs congolais

Connaissez-vous la S.A.P.E ? Ce mode vestimentaire extravagant né au milieu du XXème siècle au Congo. Le temps d’une exposition, le Palais de Tokyo à Paris met en avant la culture de la sapologie.

«Ô Dieu de la S.A.P.E. […], Pardonne à tous ceux qui ne savent pas s’habiller […], tous ceux qui ne savent pas distinguer les couleurs […]». Extraites d’une prière de la S.A.P.E ( Société des Ambianceurs et Personnes Élégantes),

Le mouvement de la SAPE est né à Brazzaville (République du Congo), et s’est depuis répandu dans des foyers tels que Kinshasa (République démocratique du Congo) et Paris.

Couleurs criardes, costumes de créateurs, les « sapeurs » prônent l’élégance en toutes circonstances. Mais la Sape n’est pas que du m’as-tu-vu. Une dizaine de disciples venus de Kinshasa et de Brazzaville l’ont prouvé.

Comment réinventer son identité, comment sublimer l’existence, et défier la norme ? Communauté protéiforme et complexe, la S.A.P.E. fait de ses adeptes des fidèles dévoués à l’art vestimentaire. La S.A.P.E. unit ses membres au travers de divinités, de rituels, de croyances et, d’une science, la «Sapologie», dont les finalités sont d’ériger le vêtement au rang de langage et d’œuvre à part entière.

La Sape dans l’exposition Bord des mondes, jusqu’au 17 mai au Palais de Tokyo, Paris. Plus d’informations sur : Palais de Tokyo

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *